Formation à l’utilisation de la tronçonneuse en sécurité

Tronçonnage : une activité à risque pour laquelle il faut être formé

Professionnels des métiers verts (paysagistes, environnement…), agriculteurs, sylviculteurs, ou simples particuliers souhaitant entretenir leur jardin ou un parc. Nombreux sont les utilisateurs potentiels d’une tronçonneuse… sans formation appropriée.

Une tronçonneuse n’est pas une paire de ciseaux ni un taille crayon !

Le tronçonnage est une activité à hauts risques et aussi étrange que cela puisse paraître, peu d’utilisateurs (professionnels ou particuliers) l’utilisent dans les règles de l’art et encore moins de manière sécuritaire.

Officiel Prévention a réalisé une liste des situations à risques engendrées par l’utilisation de la tronçonneuse ainsi que des principaux risques :

Les situations à risques

  • Exposition à des contraintes physiques
  • Exposition aux risques d’utilisation des outils
  • Exposition aux risques des engins forestiers et routiers
  • Exposition aux chutes de plain-pied et de hauteur
  • Exposition au déplacement ou chute de végétaux ou d’objets
  • Exposition à des agents chimiques
  • Exposition à des agents biologiques

Les principaux risques

  • Écrasements, fractures et sectionnements des doigts et des membres, hémorragies.
  • Lésions cutanées, y compris du cuir chevelu : coupures, éraflures, piqûres, morsures et échardes pouvant s’infecter (panaris, tétanos, leptospirose, maladie de Lyme…).
  • Lésions oculaires par projections d’éclats de bois ou de pierre et de poussières.
  • Traumatismes crâniens.
  • Atteintes auditives liées à l’exposition au bruit.
  • Lombalgies et cervicalgies dues en particulier aux vibrations des machines.
  • Allergies respiratoires.

 

Rappelons que depuis un décret du 5 novembre 2001, les entreprises utilisatrices doivent avoir identifié le risque dans leur document unique, ainsi que les moyens mis en place pour protéger leurs employés contre les risques d’accident et de blessure.

Qu’il s’agisse d’abattage d’arbres, de billonnage ou d’un simple ébranchage, la manipulation de la tronçonneuse requiert un savoir-faire et des connaissances techniques indispensables pour travailler en toute sécurité.

Pour les travaux présentant des risques particuliers (arbres en mauvaise santé, contraintes particulières, …) et compte tenu de l’évaluation du risque il conviendra de les confier à des professionnels. A contrario, les travaux plus simples (arbres et conditions d’abattage, billonnage, … ne présentant pas de contraintes particulières) peuvent être confier à des agents polyvalents qui réalisent occasionnellement ce type de travaux sous condition qu’ils aient reçu une formation intitulée « Utilisation de la tronçonneuse en sécurité » (articles L 4142-1 et 2, articles 6 et 7 du décret 85-603 du 10 juin 1985 modifié et R231-36 et R231-37 du code du travail).

Connaître le fonctionnement et la conception de la machine, savoir affûter la chaîne et maîtriser les techniques d’utilisation pour allier sécurité et efficacité sont les bases nécessaires à son utilisation. La formation doit également présenter les équipements de protection individuelle que doit porter l’utilisateur. Autre précaution élémentaire : veiller à ce qu’il y ait toujours au moins un secouriste sur le lieu de travail (Article 13 du décret du 10 juin 1985 modifié) et une trousse de secours !

Formation à l’Utilisation de la tronçonneuse en sécurité :

formations.espritprevention.fr/formations

Equipements de protection individuelle pour une Utilisation de la tronçonneuse en sécurité :

espritprevention.fr/boutique/categorie-produit/travaux-forestiers-et-de-debroussaillage